Non classé , , ,

Lors de mon séjour au pays des pharaons, j’avais prévu de passer quelques jours dans le Sinaï, de passer mon brevet de plongée en mer rouge, et de découvrir l’un des spots mondialement connu pour ses fonds marins exceptionnels.
Je ne voulais pas me retrouver dans de gros complexes touristiques et ai jeté mon dévolu sur la petite ville de Dahab. Située au bord du Golf d’Aqaba et à proximité du mont Sinaï, du monastère de Sainte Catherine et du Blue Hole, cette petite ville me semblait un bon endroit où se poser un peu.
La mer d’un côté, le désert de l’autre, un fabuleux contraste qu’il me tardait de découvrir.

Après un bus de nuit depuis Le Caire, environ 10 heures de routes, 3 contrôles des papiers et un contrôle des bagages, j’arrive enfin à destination. Fatiguée ? Pas du tout, je n’ai fait que dormir durant tout le trajet, rendant jalouse mon voisin de fortune qui n’arrivait pas à fermer l’œil.
Fraîche comme un gardon, je dépose vite fait mon sac à l’hôtel et rejoins directement le centre de plongée. Pas le temps de visiter ce matin car une activité que j’appréhendais depuis des années m’attendait…

Street art about a Dive in Egypt. @ Dahab Artist: Ahmed
Street art à Dahab – Artiste : Ahmed

De 45 minutes à un diplôme

Avant d’arriver en Egypte, je voulais m’essayer à la plongée sous-marine avec juste une session découverte de 45 minutes. Pourtant, 2 jours plus tôt, suite aux tarifs très attractifs, je décidais de passer mon premier niveau de brevet de plongée, Le PADI Open Water Dive.
Pour plus d’informations sur cette formation, c’est ici.
Après avoir prouvé que j’étais bien reposée et avoir rempli les différents documents d’assurance et de sécurité, début de la session. Vue l’heure tardive, on passe directement à la théorie orale et à la pratique. Le visionnage des vidéos, ce sera pour plus tard.
Avec moi, Mathias, un jeune voyageur danois qui sera mon binôme, et notre instructeur, Walid.
Direction Dahab Lighthouse où se situe le centre de formation en milieu naturel. Pas d’apprentissage entre 4 murs mais bien directement en mer, ce que je recherchais pour mes débuts.
Sur la route, je découvre la petite ville sous un ciel bleu dégagé et une chaleur doucereuse qui échauffe ma peau. Je n’ai qu’une hâte pourtant à cet instant, enfiler ma combinaison et découvrir une activité dont je rêvais depuis mon enfance.

Avant de commencer, on vous demandera un petit test : Nager plusieurs mètres et rester à la surface plus de 10 minutes.

On apprend à connaître son équipement, les différentes techniques puis on passe à la pratique en mer. Quelques petites plongées puis une fois familiarisé, c’est parti pour 45 minutes au milieu des poissons et de quelques coraux. On atteint les 12 mètres de profondeur et la magie opère.
Retour au centre de pongée, il est temps de regarder les vidéos, de faire les différents tests et de suivre les vidéos pour la préparation de la journée suivante. Il est 20h lorsque l’on termine la première journée, Mathias et moi sommes aux anges, impatients de se retrouver le lendemain pour continuer notre formation.
Le lendemain, on apprend les techniques de sécurité supplémentaires. En binôme, on se forme aux signes de communication, aux techniques de secours en eau, à la navigation. Une session finale avec une plongée d’environ 45 minutes cette fois-ci le long du mur de corail.
Limitation à 12 mètres et déjà, j’en prends plein les yeux, un rêve qui devient réalité et qui m’apprend beaucoup sur moi-même. Le self-control, apprendre de nouveau à respirer, prendre le temps et profiter d’une sensation de liberté.

Under water in Dahab
Près de la surface…

Troisième jour et cette fois-ci, nouvel endroit, le Canyon Garden. Célèbre pour sa grande faille et ses longs murs de coraux et grottes. Très peu de technique aujourd’hui, mais au contraire, énormément de pratique et de découverte.
On plonge finalement jusqu’à 18 mètres. Me sentant désormais comme un poisson dans l’eau, je me laisse plus facilement aller, je profite, je me retourne, j’observe plus longuement sans faire de « faux pas » techniques.
La faille du canyon est énorme. J’observe les bulles indiquant la présence d’autres plongeurs entre ses murs, les différents bancs de poissons, les raies, les tortues et surtout les énormes murs de coraux. A 18 mètres de profondeur, ces derniers sont majestueux, si grands, si colorés, si vivants. Toute cette activité aquatique qui s’affaire. Tortue de mer au Rendez-vous, poissons clowns, corail blanc, je suis aux anges. On s’assoie sur une partie sableuse, on se stabilise et on se laisse encercler par quelques poissons. A ce moment là, je sais que je suis complètement foutue, plus aucuns doutes, je suis devenue accro, une droguée de la plongée. Je sais que c’est mon dernier jour, mes dernières plongées et je profite, j’en veux encore, je veux continuer à écouter ces sons marins et profiter de cette paix qui m’entoure à chaque fois.

Test final réussi, PADI open Water en poche, il m’est désormais possible de plonger jusqu’à 18 mètres. Cela annonce déjà de très belles aventures dans le futur. Et pourtant, sans le savoir à ce moment là, l’aventure ne s’arrêtera pas ici…

Bank Fish
Il est beau le banc de poissons…

De 45 minutes à deux diplômes

Le lendemain matin, c’est l’agréable surprise. Ayant plongée plusieurs journées de suite, je savais qu’il m’était impossible d’effectuer des activités en altitude pendant les prochaines 18 heures. Voulant effectuer une excursion entre le Mont Sinaï et le monastère de Sainte Catherine, je me renseigne pour le surlendemain et là, ni les excursions, ni les bus locaux ne sont 100% assurés. Trop peu de touristes.
Ne voulant pas rester 2 jours uniquement au bord de la plage, j’ai finalement décidé de passer mon second brevet : l’advanced Open Water.

Les deux derniers jours seront constitués de beaucoup moins de cours mais d’énormément de pratique. Mon binôme Mathias est parti, je suis uniquement désormais avec mon instructeur. Cours particuliers, si c’est pas la classe 🙂
Au programme, de nombreuses plongées avec différentes options. Plongée en profondeur jusqu’à 30 mètres au Canyon Garden, techniques en fonction des courants marins et dans les grottes du Blue Hole. De la navigation avec une plongée pour l’orientation sous-marine avec et sans équipement, ainsi qu’une plongée à la découverte de la vie sous-marine à The Islands. Puis, le clou du spectacle, une plongée de nuit au Lighthouse.
Cinq séances supplémentaires au programme. Addict je vous dis 🙂

La descente dans le Blue Hole était juste IN-CROY-ABLE ! Passage dans les grottes, saut depuis les falaises, ligne droite vers les profondeurs dans les différents tunnels. C’était sensationnel !
Mon gros coup de cœur fût la plongée de nuit. Un tout autre monde ! Quelques minutes d’adaptation, on se plonge dans les eaux sombres, noircies par la nuit. Le monde aquatique ne dort pas. Au contraire, d’autres activités apparaissent. Les planctons plus visibles, qui remués, captent la lumière et vous donnent l’impression d’être dans un ciel étoilé. Les coraux s’ouvrant et se fermant sous les rayons des torches. Des danseurs espagnoles qui se réveillent et se dressent de tout leur long. On ne pensait pas en voir et pourtant trois étaient présents dont un qui ne cessait de « danser ».

Au final, obtention du second brevet de plongé avec les spécialités citées. Comme quoi l’imprévu a souvent du bon.

Des images et des sensations exceptionnelles à jamais gravées dans ma mémoire, un rêve de petite fille réalisé, je ne sais comment exprimer ce sentiment qui m’a enveloppé.
Il me tarde déjà d’être de nouveau sous l’eau et de continuer cette formation, de découvrir de nouveaux fonds marins et de me sentir aussi libre de nouveau.

Fishes and corals
Poissons et coraux en Mer Rouge

Le Big Blue Dahab

Si vous cherchez un bon centre de plongée, je vous conseille le Big Blue Dahab. Walid était sincèrement un super instructeur et l’équipe a assuré autant par leur aide, quand ma Go Pro m’a lâchée, que par leur professionnalisme et leur convivialité. L’hôtel attenant était également propre et confortable, le tout en bord de mer, le long de la promenade, à 5 minutes à pied du centre et super calme.

 

Avez-vous déjà plongé ? Quels sont vos sites préférés ?
Je suis preneuse de vos coups de cœur 🙂

Non classé , , ,

2 commentaires sur “Brevet de plongée en Mer Rouge”

  1. j’hésite à passer le PADI aussi car à chaque fois que je voyage et que je veux plonger, je suis obligée de repasser par la case baptême… j’étudie donc la question pour le moment et c’est vrai que l’avantage de l’Égypte c’est que ce n’est pas loin et pas cher. merci pour cet article inspirant.

Écrire un commentaire