Non classé , , ,

Je suis expatriée Européenne depuis 5 ans et ai exercé dans 3 pays. En tant que chef de projets informatiques à l’international, j’ai la possibilité de parfois effectuer des déplacements professionnels à l’étranger.
Un but et un mode de voyage bien différent, loin de la vie en rose à laquelle beaucoup pensent. Au revoir la flexibilité, bonjour l’organisation et le fait de ne pas avoir la main sur de nombreux critères. Pourtant chaque déplacement professionnel à l’étranger est une nouvelle expérience enrichissante autant sur le plan humain, que sur la culture en entreprise. Ils me permettent de m’améliorer dans mon travail, mais aussi de découvrir un autre mode de voyage loin de mes habitudes…

Un mode de voyage différent

En mode voyage et découverte, je vole en mode Éco, me déplace en utilisant les transports locaux, gère moi-même mon itinéraire et mes réservations dans des auberges ou chez l’habitant.
Lors d’un déplacement professionnel, impossible de partir en mode roots. Les billets sont réservés par les assistantes du boss, les flexibilités sont moindres. Les déplacements locaux doivent être effectués avec nos collègues ou par des sociétés privées puisque l’anglais n’est pas monnaie courante dans certains des pays concernés.
Pour l’hébergement, des hôtels sont déjà listés, impossible de faire son choix. Dans certains pays, les visites de la ville sont même parfois interdites pour raison de sécurité. Beaucoup de conditions et d’encadrements auxquels je ne suis pas habituée.

Vol en classe

Vol minimum en Éco premium. Après une expérience à ce niveau, lors d’un vol de 13 heures, il est appréciable d’avoir un peu d’espace et surtout de pouvoir moduler son siège.
Première entrée dans le salon des voyageurs fréquents grâce à mon boss. Wifi stable, prises électriques, fauteuils confortables, repas disponible pour faire face aux longues heures de vols. Cela évite de manger ces repas blindés de conservateurs en tout genre. Mais surtout, surtout, la possibilité de prendre des douches gratuites. Oh bonheur après tant d’heures dans les transports 😮
Trick Or Trip - Premium éco - Air France

A l’hotel

Parfois, il y a quelques surprises qui valent leur pesant d’or, surtout lorsque l’on ne dort que 4 à 5 heures par nuit, que l’on passe son temps dans les avions et les aéroports ou en réunion.
Arrivée dans un hôtel qui semblait déjà très luxueux (Gardien, service de bagage aux portes de l’immeuble, hall d’entrée plus grand que mon appartement…), je m’attendais à avoir une chambre d’un standard m’étant déjà inhabituel. Et là, surprise intégrale. N’ayant plus de chambres non fumeur de disponibles dans la catégorie réservée, surclassement ! Sauf que d’une chambre déjà bien sympathique, je me suis retrouvée dans une suite au 21ème étage (sur 24). Douche et baignoire séparées, petits produits de soins dans tous les coins de la salle de bain avec confort absolu, cuvettes de WC à la japonaise, un lit King size ainsi qu’un énorme bureau et surtout une vue à couper le souffle. Le genre de chambre que je ne me serais jamais autorisée à réserver, ce côté hôtel que je trouve assez impersonnel… Et pourtant, elle m’a permis de dormir peu mais tellement bien que je vais dire une chose habituellement impossible pour moi : “Dans des cas comme ça, le luxe n’a pas été de trop”. Du coup, je me dis qu’une fois avec monsieur M., ce pourrait être une bonne petite expérience. A méditer…
Trick Or Trip - Suite in China

Les quelques flexibilités qui font du bien

Dans certains cas, il est possible de négocier et de pouvoir découvrir plus du pays. Parfois, L’hôtel étant proche d’un site, la marche est acceptée. Une découverte journalière de 15 minutes où chaque jours j’observe les locaux se pressant vers la gare des bus voisine, les stands de nourriture qui se dressent avec cette odeur de nourriture de si bon matin. Quelques minutes où je ne me sens plus en voyage d’affaire mais bien en train de découvrir une part de la culture locale.
A l’hôtel, certains collègues ne concevaient pas cela et ne se déplaçaient qu’en transports privés. C’est un choix, mais pas pour moi !

La culture locale dans la culture en entreprise

Dans chaque nouveau pays où il m’est possible de me rendre pour déplacement professionnel, je découvre de nouvelles conditions de travail, l’introduction de la culture locale dans ce monde. Cela me permet d’apprendre sur le rythme de vie, les traditions également.
En Chine, il m’a par exemple été possible de découvrir les lignes de production avec l’utilisation d’un petit robot qui transporte des paquets des lignes de production aux stocks. Suivant les lignes magnétiques, il effectue ses tâches. Afin de rendre les conditions plus douces pour les employés, celui-ci n’émet pas de coups de klaxons bruyants et récurrents. Au contraire. Afin d’égayer la vie des employés, il diffuse de la musique tout en signalant son emplacement.
Les heures de repas et de travail liées au style de vie. En Allemagne, on commence tôt, on déjeune vers 11h30 et on part le vendredi vers 15h30. Le tout étant d’étendre son weekend et de pouvoir profiter.
Ces différences me permettent d’apprendre sur la culture mais également d’améliorer mes compétences managériales. Lorsque l’on connaît les rituels, les rythmes de vie, il est plus simple d’organiser son travail en fonction de ses collaborateurs. Cela rend la vie plus facile pour tous, évite les contraintes de décalages horaires et d’augmenter l’efficacité et la complicité des équipes. Ces points, je les ressens de plus en plus avec le vécu et j’aurai peut-être eu du mal à me rendre compte de certains gaps si je n’y avais pas été autant confrontée.

Les voyages professionnels et leur côté informel

Même si je me déplace pour le travail, il est toujours possible de se retrouver avec ses collaborateurs, le soir, après une journée pleine de réunions, de conférences ou de formations. Faire tomber les costumes et se détendre.
Lors de mon dernier passage en Chine, sur cinq jours, deux repas ont été organisés après nos longues journées. Le sujet travail n’étant plus au cœur des préoccupations à ces heures tardives, la décontraction laisse place à la découverte, au partage des cultures. Il m’a été ainsi possible d’apprendre les traditions du repas à Wuhan, dans la province du Hubei et à Shenzhen, dans la province du Guangdong. Une grande découverte pour moi qui ne connaissait pas l’exception du Guangdong et un immense moment de partage qui a renforcé nos liens d’équipe. Un instant qui restera gravé.
Lors du premier dîner, j’étais la seule occidentale autour de cette grande table. Les yeux brillants à la découverte de ce qui m’entourait, à l’écoute de mon entourage qui pourtant parlait la langue locale, essayant d’enregistrer les intonations. La découverte de nouvelles saveurs, de modes de cuisson qui ravivent mes papilles. Des collègues surpris de mon maniement des baguettes et de ma résistance aux nombreux plats épicés. Au contraire, je demandais lesquels étaient les plus forts pour les tester 🙂

Moins dormir pour découvrir

Moi qui aime découvrir les sentiers battus, il est très rarement possible de lier les deux aspects lors d’un voyage professionnel. Sauf en cas de prolongation de séjour.
Les heures au bureau étant nombreuses afin de couvrir les journées en Chine et les sujets en Europe, les déplacements…, les disponibilités sont très faibles. Pourtant, je me suis retrouvée à errer dans les ruelles entre 23h et 1h du matin plus d’une fois. En Chine, petit détour dans une pharmacie pour acheter du baume du tigre, profiter de chaque instant en regardant la vie par les fenêtres du taxi, du bureau ou de la court du site de l’entreprise. Quelques petites escapades qui pourtant m’ont fait découvrir des points culturels et redonnent du baume au cœur lors des coups de fatigue. Ce bus scolaire décoré pour le nouvel an chinois, ce camion nettoyant la rue trempant piétons et cyclistes sur son passage à cause de son jet bien trop puissant, ces repas à la cantine partagés avec mes collègues qui m’apprenaient à manger les nouilles comme il se devait. Ces quelques moments qui font des déplacements professionnels une aventure humaine qui vaut tout l’or du monde, qui me font profiter de chacun d’entre eux, de chaque minute, malgré la fatigue croissante suite au rythme intensif.

En conclusion

Les déplacements professionnels à l’étranger sont un mode de voyage bien différent. De grandes découvertes de la culture en entreprise, des conditions de travail de mes collègues qui me permettent de m’améliorer dans mon travail, de souder des liens entre les membres de l’équipe. Cette chance de vivre des expériences “behind the scene”, dans la vie de tous les jours de locaux, qu’il est plus difficile de vivre sans ce type de voyage.
Des découvertes de la culture locale, de traditions, grâce aux collègues et aux rendez-vous après le travail.
Un type de voyage composé de meetings, de vie dans les transports et les aéroports. Un manque de sommeil bien présent mais un peu plus volontairement creusé afin d’apprendre le plus possible sur le site, le pays, la région, ses habitants.
Parfois, le manque de temps pour visiter les lieux, les environs, peut donner un petit goût amer. Cette petite pensée du « j’aurai tellement voulu grimper cette colline qui me faisait les yeux doux chaque matin à mon passage… ». Pourtant, ce sentiment ne dure que quelques secondes. Je me sais chanceuse de pouvoir vivre de telles expériences humaines et de découvrir ces aspects de vie.
Chaque voyage professionnel est, pour moi, une nouvelle source d’énergie. Un nouveau travail sur soi, une bouffée d’oxygène dans ma vie de tous les jours mais également une source d’inspiration dans mon travail et dans la possibilité de gérer des équipes internationales tout en pouvant les soutenir, les comprendre et travailler unis.
Finalement, c’est aussi voyager d’une autre manière dans des hôtels, se faire gérer ses déplacements… Cela me permet également d’ouvrir les yeux sur autre chose, un autre mode de vie, un autre mode de voyage et aussi sur d’autres personnes.
Alors oui c’est fatiguant, oui c’est souvent difficile, rien n’est tout rose tout le temps mais oui je suis aussi chanceuse 🙂

Et vous, vos voyages professionnels, vous les trouvez comment ?
De bonnes ou mauvaises expériences sur le sujet ?

Non classé , , ,

Écrire un commentaire