Envie gourmande 3 – Satisfaction

Troisième article d’une série sur le thème de « l’envie gourmande ». Que l’on soit expatrié ou en voyage depuis un moment, certaines envies nous viennent. Cela m’est arrivé plus d’une fois et je pense ne pas être la seule 😉
Mais comment arriver à cette phase de satisfaction ?

Si vous voulez lire les articles précédents :
Envie gourmande 1 – Mon évolution de vie, mon évolution gourmande
Envie gourmande 2 – Les réactions

Dans les commerces

Les rayons internationaux

Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis baladée dans les rayons internationaux de supermarchés à la recherche d’une envie du moment. Quand je vois certains prix tellement exagérés, mon envie est freinée, temporairement… En effet, parfois, je craque, ô moi petite faible 🙂
Mais après l’expérience Baked Beans produit hors Royaume-Uni, je regarde toujours les étiquettes car on a beau dire, les goûts changent fortement.
Un exemple simple : Cette marque connue de boisson gazeuse à base de caféine : Le Coca Cola. D’un pays à l’autre, le goût peut être très différent car l’eau est différente.
Malheureusement, ce sont des produits souvent industriels, pas toujours notre marque préférée, la qualité n’est pas forcément au rendez-vous et les lieux de productions en impactent le goût.
Une chose est certaine, vérifiez l’étiquette et ensuite, testez. On peut parfois tomber sur une perle.

Se balader dans les rayons normaux

Croyez-moi, parfois il y a de belles surprises dans les rayons standards. Il m’a par exemple été possible de trouver une boite de ces gâteaux Australiens que l’on trempe et utilise comme paille dans une tasse de thé : les Tim-Tam. Le pire, dans une petite surface – Match. Ce sont souvent des mines d’or.
Les magasins et rayons discount offrent aussi de bonnes opportunités. J’y ai trouvé des ravioles allemandes : Maultaschen – Lidl.

Les magasins spécialisés

Il y a certaines chaines de distribution étrangères qui s’implantent dans de nombreux pays. En France, dans les gares ayant des connexions vers Londres, une grande enseigne britannique s’est implantée – Marks & Spencer. J’ai pu y trouver un carrot cake 😉


Pour ce qui est de la cuisine asiatique, on trouve de nombreux magasins spécialisés en Europe. Certes, plus grands et avec plus de choix dans les grandes villes mais c’est déjà un début.

Pour les bières et spiritueux, essayez le caviste ou le grossiste du coin. Vous seriez étonnés de tout ce qu’il est possible de trouver. J’ai dégoté en France une bouteille en verre de cette fameuse bière noire d’Irlande bien brassée en Irlande : Une Guinness. Je peux vous assurer que le goût était bien là en comparaison à ces autres bouteilles produites pour le marché non Irlandais.

Les commerces en ligne

Il y a des commerces en ligne qui sont spécialisés dans des produits étrangers. En Allemagne, un site livrait par exemple des produits français.
Au Royaume-Uni, un site gérait des commandes de produits chinois.
Je n’ai jamais fait appel à ces derniers mais des amis les utilisent pour certains produits américains : My Little America.

L’appel à l’aide

L’appel sur les groupes

Sur de nombreux forums d’expatriés, on retrouve souvent la question du « Sauriez-vous où je peux trouver… ». Une grande mine d’information. Nous ne sommes pas les seuls à avoir des envies de ce petit goût de…
Dans certains pays, cela reste assez simple. Par exemple, au Québec, il y a des magasins avec des rayons remplis de produits français. Au Royaume-Uni, il y a des magasins spécialisés dans les aliments polonais et indiens.
Ce n’est pas garanti à 100% mais qui ne tente rien n’a rien.

Vous pouvez aussi demander un transport sur des groupes de voyage. S’ils ont un peu de place, il y en a certains voyageurs qui vous ramèneront votre trésor. Bien évidemment, soyez raisonnable sur le prix, la quantité et le poids. Assurez-vous de pouvoir vous rencontrer et pensez à prendre le temps de discuter voyage autour d’un café 😉

L’appel à un ami

Contactez votre ami qui est dans le pays où votre délice est convoité. Troquez les demandes par exemple lors de son retour ou par un envoi postal si les frais ne sont pas trop élevés.
Je viens de négocier une bouteille de sauce épicée allemande : la Currywurst qui est un délice avec des frites.

Krowki, de bons caramels au lait polonais, trouvés dans un supermarché français
Krowki, de bons caramels au lait polonais, trouvés dans un supermarché français

Aux fourneaux

Certaines envies peuvent être satisfaites en échange d’un peu d’huile de coude et parfois bien plus vite qu’on ne le pense.
Les pâtisseries et biscuits sont des exemples assez simples car les ingrédients de base sont disponibles dans la plupart des pays. (Exemple très simple : des crêpes sucrées).
Les plats vont dépendre du pays. Tout simplement à cause d’ingrédients indisponibles comme souvent : Les épices. Pourtant, sachez que certaines épices ont des goûts assez similaires et peuvent être remplacées. Vous n’aurez pas un goût 100% à l’identique mais ce sera très satisfaisant.
Utilisez au maximum des produits frais ou séchés mais pas en boite ou surgelés car ils vont fortement dénaturer le goût.

Personnellement, à chaque pays que je visite, je m’arrange pour obtenir une recette des locaux et / ou j’achète un livre de recettes locales. Les recettes sont bien souvent plus proches de celles que l’on trouve sur internet, surtout dans des pays ou peu de sites se retrouvent traduits en anglais ou en français.

Vous avez d’autres conseils ?
Quelles sont vos astuces pour satisfaire vos envies gourmandes ?

Petite française - mais pas SI petite - expatriée depuis 2011. Après le Royaume-Uni chez les Gallois et l'Allemagne chez les Schwab, c'est au tour du Canada chez les Québécois. Passionnée de voyage, d'expatriation, de culture, de cuisine et du DIY, j'aime partager et discuter autour de ces thèmes.

COMMENTAIRES

Écrire un commentaire