République Tchèque , , , ,

J’adore visiter les cimetières et les églises, alors la ville de Kutná Hora en République Tchèque ne pouvait être une option. Au final, une bonne journée à l’extérieur de Prague à la découverte de nombreuses églises et ses quelques sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Sans compter les petites ruelles du centre où il fait bon flâner sous le soleil. Si en plus vous êtes intéressés par les mines, cette ville est faite pour vous. Elle ne s’appelle pas la montagne minière pour rien…

Les transports

Kutná Hora, c’est à seulement une heure de train de Prague (en utilisant les trains R, EC, IC – sinon attendez vous à passer deux fois plus de temps dans les transports) avec un changement si vous voulez vous rapprocher au plus du centre historique.
Peu importe le type de train, comptez environ 110Kč – 4€ – directement en gare pour un aller.
L’ossuaire et la cathédrale de l’Assomption et de Saint-Jean-Baptiste sont à 15 minutes à pied de la gare Kutná Hora – Hlavní Nádraží ou 5 minutes à pieds de Kutná Hora Sedlec. Même si la première est plus éloignée, elle vous évite un changement de train et donc une attente. Et il y a des bus locaux pour relier en cas de météo capricieuse.

Après ces premières visites, soit vous marchez 2,5 km pour rejoindre le centre historique, soit vous prenez un bus rouge sur l’axe principal. Personnellement, j’ai marché, mais vous ne découvrirez pas grand chose sur la route.
Pour le retour, vous serez dans le centre historique où se trouve la gare Kutná Hora město et vous aurez à changer à Kutná Hora – Hlavní Nádraží.

Les tickets d’entrée

Vous pourrez acheter un ticket regroupant les 3 classés au patrimoine de l’UNESCO : L’ossuaire de Sedlec, le Monastère de Sedlec avec l’église de l’Assomption et de Saint-Jean-Baptiste et la cathédrale de Sainte-Barbe pour 185 Kč – 7 €.
Il est possible d’y ajouter un ticket pour visiter le collège des jésuites pour un total de 305 Kč – 11,50 €

Les Visites

Sedlec

Pour question pratique, afin d’éviter les changements dès le matin, je me suis arrêtée à la gare de Kutná Hora – Hlavní Nádraží et j’ai marché les 15 minutes pour rejoindre l‘ossuaire de Sedlec – Kostnice Sedlec.
Il est 9:30, pas trop de monde mais la chapelle se remplit très vite. Un guide papier vous sera fourni donnant les explications sur l’histoire de la chapelle.

Kutná Hora - Ossuaire de Sedlec - Czech Republic
Ossuaire de Sedlec

La chapelle de Tous-les-Saint, où se trouve L’ossuaire de Sedlec, fût reconstruite au 18e siècle avec de premières sculptures. Ce sera en 1870 qu’aura lieu la dernière restauration toujours présente, effectuée par le sculpteur František Rint.
Comparé aux catacombes de Paris, cet ossuaire n’est pas seulement composé de tas d’ossements mais de sculptures, chandeliers et guirlandes d’ossements d’environ quarante mille personnes.
En sortant de l’ossuaire, passer dans le cimetière attenant où reposent de nombreuses célébrités tchèques. Il y a même un plan avec les différentes tombes. Bon après, j’adore visiter les cimetières et découvrir les différentes organisations des tombes, les représentations…

A quelques minutes à pied se trouve la cathédrale de l’Assomption et de Saint Jean-Baptiste – Chrám Nanebevzetí Panny Marie. Elle a pour désignation cathédrale suite à ses dimensions importantes mais est en fait une église faisant autrefois parti d’un monastère avant sa destruction au XVe siècle. Cette cathédrale au style baroque gothique fût restaurée deux fois depuis et reste la seconde plus grande structure religieuse en République Tchèque.
Ce sera en 1995 qu’elle apparaîtra sur la liste du patrimoine de L’UNESCO.

Cathédrale de l’Assomption et de Saint Jean-Baptiste - Kutna Hora
Cathédrale de l’Assomption et de Saint Jean-Baptiste

Le centre historique de Kutná Hora

Vous avez fait le tour des sites à voir dans le coin. Plus trop rien de spécial, alors c’est parti ! Direction le centre historique. On se motive et on marche les 2,5 km qui se font facilement – mais il n’y a absolument rien – ou alors on monte dans un bus. Aucune idée des tarifs, j’avais besoin de me dégourdir les jambes.
Si vous avez besoin de quelques provisions, il y a un Kaufland (équivalent carrefour) au niveau du rond point.

Arrivée dans la vieille ville, j’ai été charmée par l’alignement des basses maisons, leurs couleurs et les quelques festivités sur la rue principale faisaient plaisir à voir.
Petit conseil, arrêtez-vous à l’office de tourisme pour récupérer un plan avec les heures d’ouvertures des différentes églises car certaines ont des heures d’ouverture très courtes.

Le soleil étant présent et éclatant, j’avais décidé de ne pas m’enfermer dans des musées, mais au contraire de flâner dans les ruelles.
Mon premier arrêt fût l’Église St James – kostel sv.Jakuba. Moyennant une donation, vous obtiendrez une feuille de guide et avec un peu de chance, assisterez à des répétitions de concert d’orgue comme ce fût mon cas. Cela fait du bien de se poser un petit moment et de profiter de la résonance.

De grands détours dans les ruelles pavées et colorées pour finalement rejoindre la promenade vers l’Église Sainte-Barbe. Quelques petits restaurants le long des vignes et un super point de vue sur l’église et l’école des jésuites depuis la rue Pobřežní.
Des groupes de musique traditionnelle s’affairaient sur le chemin menant à l’église avec vue sur la vallée et la ville.

Kutna Hora - Cathédrale Sainte-Barbe et le collège des jésuites depuis Pobřežní
Vue de la Cathédrale Sainte-Barbe et du collège des jésuites depuis la rue Pobřežní

La Cathédrale Sainte-Barbe – chrám svaté Barbory, tenant son nom de la patronne des mineurs, est juste sublime. Architecture gothique impressionnante et dont la technique pour y faire pénétrer le maximum de lumière tout en donnant l’impression d’une voûte unique fût une révolution. A l’entrée, demandez une feuille de guide afin d’approfondir vos connaissances et de connaître un peu plus l’histoire de cette belle. Par contre la foule était au rendez-vous avec de nombreux guides aux groupes compactés qui rendaient la visite parfois calamiteuse.
N’hésitez pas à faire un tour dans le jardin pour avoir une vue dégagée de la Cathédrale et de la contourner pour observer les différentes gargouilles.
Tout comme l’église de l’Assomption et de Saint-Jean-Baptiste, la cathédrale Sainte-Barbe fût ajoutée au patrimoine de l’UNESCO en 1995.

Lors de votre visite des petites ruelles de la ville, vous pourrez découvrir les quelques autres points d’intérêts tels que la fontaine de pierre, la maison de pierre, le musée de la mine d’argent.

Les visites supplémentaires possibles

J’avoue ne pas avoir visité le collège des jésuites, l’Italian Court ou encore les mines d’argent. Tout simplement parce qu’il faisait si beau que je ne voulais pas m’enfermer dans des musées ou me retrouver sous terre. Puis j’avais besoin de liberté, une visite guidée n’était pas dans l’humeur du jour.

La ville regorge de petites églises à visiter mais les horaires sont vraiment limités. J’ai eu plus d’une fois porte close.

Au pied de la Cathédrale Sainte-Barbe, il y a possibilité de visiter la chapelle du corps du Christ – Kaple Božího Těla. J’ai passé, mais par contre vous pouvez monter les escaliers sur sa gauche pour avoir un superbe point de vue sur la vallée.

 

J’ai adoré flâner dans les ruelles colorées et pavées, me promener sur le pont menant à la Cathédrale avec cette superbe vue, me poser dans l’église Saint James pour profiter du concert d’orgue, et l’ossuaire qui même petit a vraiment fait son effet. Les cathédrales et églises sont magnifiques et sous le soleil, cette ville a vraiment un charme fou !
Alors si vous êtes sur Prague, prévoyez une bonne grosse journée pour aller visiter Kutná Hora, la montagne minière.

Avez-vous déjà visité Kutná Hora ?
Coup de cœur, indifférence ? Pourquoi ?

République Tchèque , , , ,

Écrire un commentaire