Le tour du poteau au Canada

Le tour du poteau - Trick Or Trip

Quand on est au Canada avec un permis et que l’on veut renouveler ou en changer le type,  il y a deux possibilités : soit faire une demande en ligne qui peut être très longue, soit faire le tour du poteau. Cette dernière méthode, la plus souvent utilisée par les immigrants pour mettre à jour leur statut rapidement, n’est plus si facile. De nouvelles procédures ont été mises en place en 2018, limitant parfois le nombre de permis géré sur une journée. Il faut aussi prendre en compte le côté humain des agents. Si ce dernier est mal formé ou mal luné, alors vous avez des risques d’être refusé. Car oui, faire le tour du poteau sans lettre de modification veut dire que seul l’agent que vous rencontrerez sera juge et bourreau.
Concrètement, qu’est-ce que le tour du poteau et quels en sont les risques ?

Le tour du poteau, c’est quoi ?

Faire le tour du poteau au Canada, c’est passer la frontière terrestre canado-américaine pour se rendre sur le territoire américain et repasser directement la frontière, retour Canada.
Expliquez que vous voulez simplement faire un aller / retour pour effectuer les démarches liées au nouveau permis au service de l’immigration canadien.

Les agents sont habitués à cette pratique et celle-ci n’entachera pas vos chances de voyager aux États-Unis. Il n’y a plus de tampons, la raison est enregistrée dans votre dossier. Rien de dérangeant pour la suite.

Quel poste frontière ?

Tous les postes frontières n’ont pas de service d’immigration. Afin de pouvoir effectuer des demandes, il faut que l’Agence des Services Frontaliers du Canada (ASFC) ait un service réservé à l’immigration.
Pour se faire, le site du gouvernement a listé tous les services ici.

Les horaires d’ouverture varient en fonction du poste frontière et certains ont désormais des quotas journaliers !
Par exemple, les postes frontières à proximité de Montréal (St-Bernard-De-Lacolle et Saint-Armand/Philipsburg) ne gèrent ces types de demande que du lundi au jeudi de midi à 19h et le samedi de 9h à 17h. Ils ont des quotas et de plus en plus de personnes se font refuser l’analyse de leur dossier le samedi suite au nombre de demandes trop important.

Si vous n’avez pas encore fourni vos données biométriques, il faut également vérifier que le poste choisi permette la prise en charge de celles-ci. le cbsa tient une liste à jour disponible ici.

Si vous avez le temps, allez effectuer vos démarches dans un autre point d’entrée n’ayant pas ces contraintes.
Stanstead est une bonne alternative à moins de deux heures en voiture de Montréal et vous pouvez en profiter pour visiter les environs.
 Expérience de demande de permis de travail pour conjoint de fait et tour du poteau.

Borne frontière États-Unis - Tour du poteau
Borne frontière États-Unis

Quels sont les coûts de passage des postes frontières ?

Côté américain

Pour voyager aux états-Unis, il existe deux autorisations de voyages en fonction de votre type d’arrivée.
L’ESTA : Autorisation de voyage aux États-Unis pour une arrivée par voie aérienne ou maritime.

  • Validité : 2 ans
  • Limitation : Séjours < 90 jours
  • Nombre d’entrées / sorties : Non limité
  • Coût : 14 USD
  • Document : Information directement liée au passeport
  • Imprimez une copie du document en cas de soucis de lecture de vos données.
  • Formalité : Demande internet sur le site du U.S. Customs and Border Protection (CBP).

I-94W : Formulaire d’autorisation de voyage aux États-Unis pour une arrivée par voie terrestre.

  • Validité : 90 jours
  • Limitation : Séjours < 90 jours
  • Nombre d’entrées / sorties : Non limité
  • Coût : 6 USD
  • Document : Un petit papier vert qui est agrafé dans votre passeport
  • Formalité : Il est possible de remplir ce formulaire directement au poste frontière. Depuis 2017, il est possible de pré-remplir la demande directement en ligne sur le site de la CBP mais sachez qu’il faudra passer la frontière au plus tard 7 jours après la demande en ligne. Ce document doit être retourné aux services américains avant sa date d’expiration.

Techniquement, comme vous n’entrez pas sur le territoire américain, vous n’avez ni besoin d’un ESTA, ni d’un I-94W.
Dans les faits, cela va dépendre de l’agent. Certains acceptent l’ESTA uniquement alors que d’autres demandent dans tous les cas de remplir et payer pour le I-94W, d’autres ne demandent rien.
De notre côté, pas d’ESTA, I-94W qui n’était plus valide depuis plusieurs mois. Nous n’avons rien payé.

Côté canadien

Pas de frais à payer puisque vous avez normalement au minimum votre Autorisation de Voyage Électronique (AVE) ou un visa vous permettant de vous déplacer sur le territoire canadien.

Quels documents présenter ?

Côté américain

Votre passeport, vous expliquez oralement la raison de votre passage.
Vous vous stationnez, vous entrez dans le centre d’immigration américain.
Prise des empreintes digitales et photo, si ces dernières ne sont pas enregistrées, et vous répondez aux quelques questions sur les raisons du passage de la frontière.

On vous rend votre passeport et un petit papier qu’il faudra donner au poste canadien puis on vous montre le chemin pour faire demi-tour.

Côté canadien

Votre passeport, le petit papier fourni par les agents de la CBP, votre dossier complet.
Vous vous stationnez, vous entrez dans le centre d’immigration canadien.
Vous présentez le tout à un agent de l’ASFC, on prend vos empruntes, photo, et vous attendez la validation du dossier. L’attente peut aller de 15 minutes à 2 heures. Patience !

On revient avec votre dossier accepté ou refusé. Dans tous les cas, il est toujours possible d’utiliser votre précédent permis / visa jusqu’à la fin de sa validité.
 
Voila, vous connaissez les grandes lignes sur ce qu’est le tour du poteau, combien cela coûte, les restrictions des postes terrestres…
Chaque expérience est différente en fonction de son statut, du poste frontière, de vos types de permis et aussi des agents. Il y a donc toujours un facteur préparation et chance lorsque l’on ne passe pas par la procédure officielle et que l’on veuille faire le tour du poteau.

Je ne fais pas parti du service de l’immigration et vous explique uniquement les démarches que j’ai dû effectuer pour le dossier de Monsieur M.

Comment s’est passée votre expérience du tour du poteau au Canada ? Vos impressions ?

Petite française - mais pas SI petite - expatriée depuis 2011. Après le Royaume-Uni chez les Gallois et l'Allemagne chez les Schwab, c'est au tour du Canada chez les Québécois. Passionnée de voyage, d'expatriation, de culture, de cuisine et du DIY, j'aime partager et discuter autour de ces thèmes.

COMMENTAIRES

Écrire un commentaire