Saga Japon – Déguster le Japon

Après 3 semaines au pays du soleil levant, j’avoue avoir goûté de nombreuses spécialités.
Tellement de plats, de nourriture sur le pouce à tous les coins de rue qu’il est impossible de parler du Japon sans sa culture food.
Je vous communique les prix moyens, taxe de 8% incluse, que j’ai pu observer. Bien évidement, ce dernier variera en fonction de l’endroit et des ingrédients choisis.

Plats complets

Tsuyama Hormone Udon noodle

Spécialité de Tsuyama, dans la région d’Okayama.
Ce sont des nouilles à base de blé avec abats de bœuf, oignons jeunes et une sauce sucrée salée.
600¥

Takoyaki

Spécialité d’Osaka.
Ce sont des boules de pâtes contenant de la pieuvre. Elles sont également recouvertes de sauce et de Katsuobushi.
850¥

Takoyaki

Sushi

Bien évidemment, les sushis aux goûts divers et variés.
Je vous conseille de profiter de votre voyage au Japon pour goûter des sushis originaux tels qu’à la pieuvre, à l’omelette, façon burger et surtout au thon et saumon gras ou moyennement gras. Un pure délice tellement le poisson fond dans la bouche.
Les prix varient fortement en fonction du restaurant. Je vous en parlerai un peu plus en détail dans un prochain article.

Kaisen Don

Des sashimis (morceaux de poisson crus) sur bol de riz.
Au marché au poisson de Tokyo, avec soupe : 2500¥
Dans des restaurants plus standards, on est dans les mêmes prix.

Kaisen Don - Poisson cru sur banc de riz

Okonomi-yaki

C’est une sorte de galette japonaise à base d’oeufs, de farine, de chou blanc cuits sur une sorte de plancha géante. Sont ajoutés au fur et à mesure les différents ingrédients de l’Okonomi-yaki que vous avez commandé.
Il faut environ 30 minutes pour que la galette soit complètement cuite et peut être partagée car est très consistante.
1200¥

Modan-yaki

Si vous avez une énorme faim ou voulez déguster un Okonomi-yaki à plusieurs, certains restaurants proposent le Modan-yaki qui est en fait un Okonomi-yaki dans lequel sont ajoutés des nouilles.
1500¥

Boeuf de Kobe

Spécialité de Kobe.
On a tous entendu parlé de cette viande de boeuf exceptionnelle provenant de boeufs élevés dans la région de Kobe et respectant de nombreuses contraintes d’élevage.
C’est la viande de boeuf la plus chère au monde dû à sa faible production.
Au Japon elle reste assez peu consommée suite à son prix incroyable et que la viande de bœuf Wagyu est d’une qualité assez proche mais plus abordable.
C’est une viande de boeuf dont les raillures blanches son preuve de présence de gras. Ce dernier rend la viande parfaitement fondante et pour ne pas altérer son goût, souvent grillée avec seulement une pincée de sel et de poivre.
Il est possible d’en goûter lors de cours de cuisines comme ce fût mon cas.
Dans un restaurant, comptez entre 12.000¥ et 15.000¥.

Ramen

Je suis une fan inconditionnelle de ce plat. J’en rafolais déjà en France mais après avoir goûté un Ramen fait de A à Z avec des produits frais et du soba (nouilles au sésame) maison…
Quand vous le commandez, il vous sera demandé de choisir l’épaisseur des nouilles, le niveau d’épices, si vous voulez un extra viande, un œuf, quelque chose à côté.
C’est tellement bon, tellement copieux et tellement sain !
Entre 450¥ et 900¥ en fonction de la viande, sa quantité et les ingrédients supplémentaires.

Katsudon

Porc pané sur son lit de riz.
Un repas pas cher et consistant souvent accompagné d’une soupe en menu.
A partir de 590¥

Gyoza

Les fameuses ravioles japonaises légèrement poêlées. Aux légumes ou à la viande, c’est toujours un régale à déguster chaud.
Elles sont souvent mangées en apéritif / entrée ou en accompagnant un ramen.
300¥ les 5

Gyoza - Ravioles japonaises

Tamagoyaki

Le Tamagoyaki est l’omelette japonaise.
Cette dernière est cuite dans une petite poêle rectangulaire, roulée au fur et à mesure pour obtenir plusieurs couches et finalement former une sorte de rouleau.
Assaisonnée de différentes manières, je la trouve très moelleuse.
Elle est souvent présente dans des menus et elle est aussi disponible en format sushi sur du riz.
Un excellent élément pour le petit déjeuner.
150¥ dans un 7 eleven

Tamagoyaki - Omelette japonaise

Sur le pouce

Teriyaki

Sur les marchés et dans les festivals, il est facile de déguster des brochettes de fruits de mer ou de poisson, de viande ou d’autres substitus tes que le tofu.
De poissons entiers cuis au feu de bois, à la brochette de poulpe, ou d’abats de boeuf, faites votre choix.
600¥
Le prix va fortement varier entre le choix de l’élément principal, sa qualité et le lieu d’achat.

Nikuman

Ce sont ces fameuses bouchées à la viande cuites à la vapeur. C’est tellement délicieux encore tout chaud !
350¥ à 500¥
J’ai également découvert une variante orange qui est en fait à la pizza.
Si vous aimez les vapeurs, sachez qu’il est facile de trouver l’équivalent des Shao Mai chinois, ces bouchées à la vapeur souvent au porc ou aux crevettes.

Nikuman - Brioche cuite à la vapeur fourrée de viande

Brochette de concombre frais

Je n’ai pas réussi à trouver le nom japonais mais il est possible, sur les festivals, d’acheter un concombre frais sur un bic en bois.
300¥

Onigiri

Une petite faim mais pas envie de s’arrêter dans un restaurant ?
Arrêtez vous dans un magasin de type 7 eleven ou Familimart et achetez un Onigiri, ces triangles de riz avec une petite feuille d’algue.
Vous pouvez en trouver des versions à la viande et au poisson mais aussi aux céréales et en version sucrée.
Entre 100¥ et 200¥

Kara-Age

Souvent présente dans des bento, il est aussi possible d’en acheter en pot dans des supermarchés.
Ce sont des morceaux de viande ou de poissons qui sont marinés au soja puis panés et frits.
300¥ dans un 7 eleven

Cacahuètes enrobées

Salées ou sucrées, il y a de nombreuses sortes de cacahuètes enrobées. A la fleur de sakura, au wasabi, aux algues…
Achetez un mélange de ces petites perles souvent mangées à l’apéritif et jouez à la roulette russe en trouvant le goût de celle attrapée.
De 200¥ en paquet divers goûts à 400¥ pour des spécifiques de maisons de dégustation

Pâtisserie

Momiji

Spécialité de Miyajima.
Elle peut aussi être trouvée à Hiroshima. Mais tant qu’à faire, autant faire tourner les commerces de l’île qui vous garantissent aussi de la fraîcheur.
C’est une pâtisserie fourrée en forme de feuille d’érable. Différents goûts sont disponible. A l’origine, elle était fourrée de pâte de haricots rouges puis sont arrivés les ajouts tels que le matcha, le chocolat ou encore de crème anglaise.
90¥

Momiji, pâtisserie en forme de feuille d'érable, spécialité de Miyajima

Dorayaki

Ce sont deux pancakes superposés et fourrés. A l’origine, l’ingrédient principal était de la pâte de haricots rouges. Aujourd’hui, il en existe différentes versions dont chocolat ou crème anglaise.
J’en ai trouvé des frais lors de festivals.
150¥

Dorayaki, pancakes fourrés japonais

Melon Pan

Une brioche levée avec une croûte croustillante et sucrée.
Le Melon Pan peut être mangé nature ou aromatisé et fourré.
Mon préféré a été celui au melon. Tellement rafraîchissant.
Par ailleurs, son nom vient de sa forme représentant un melon cantaloup, non pas de son goût.
Je vous conseille de l’acheter directement dans une boulangerie pour le manger bien frais et surtout le jour même.
200¥

Rondon-yaki

Spécialité de Kyoto.
Un petit gâteau éponge fourré de pâte de haricots blancs légèrement sucré, cela change vraiment de la pâte de haricots rouges.
La particularité est la machine qui les confectionne et son petit tintement.
54¥

Rondonyaki
Rondonyaki

Taiyaki

Le Taiyaki est une gaufre japonaise en forme de poisson (signe de chance au Japon).
J’en ai trouvé à la pâte de haricots rouges et à la patate douce. Cette dernière est ma préférée, c’est tellement bon quand elle sort juste du moule.
180¥
Taiyaki - Gaufre fourrée japonaise en forme de poisson pour la chance

Pai-Shuu

Des petits choux à l’extérieur croquant et fourrés de crème.
Différents goûts sont disponibles entre le matcha, crème anglais et chocolat.
180¥

Délices sucrés

De la patate douce au miel et au beurre

On en trouve assez souvent sur les festivals.
Ces sont des morceaux assez épais de patates douces japonaises (souvent de la Beniazuma) cuites et recouvertes de miel et de beurre, le tout déposé dans un gobelet en carton.
300¥ le petit pot

Mochi

Le Mochi peut se trouver sous différentes formes. A l’unité ou sous forme de brochette (Dango)
La base est constituée de riz gluant et de riz doux. Elle peut être fourrée ou recouverte de sauce.
Etant pâteuse, et suite aux quelques décès liés à la dégustation de cette friandise, le gouvernement japonais a lancé un nouvel appel. Le Mochi n’est pas pour les enfants, ni les personnes âgées. Il conseille également de bien le mâcher ou de le couper en petits morceaux avant de le dégûster.
Personnellement, je me suis laissée convaincre par un mochi fourré à la pâte de haricots rouges avec une fraise fraîche et juteuse.
100¥

Les glaces

Vous trouverez des glaces aux parfums originaux.
Dans les glaces italienne :
– Au matcha, très courante
– Au lait, très courante
– A la fleur de Sakura (Un peu moins courante. J’en ai trouvé sur Nara et Kyoto principalement)
– La Twist Sakura : Mi Lait, Mi fleur de sakura
– A la patate douce violette : Murasaki Imo, spécialité de Kamakura.
350¥
J’ai également goûté à celle à la vanille recouverte d’une feuille d’or, spécialitée de Kanazawa.
Entre 650¥ et 1000¥

Les glaces commerciales ne sont pas sans reste.
Je vous conseille l’Häagen-Dazs appelée Japonais. De la sauce soja sucrée, de la vanille et une pâte de haricots rouges un peu en confiture. C’est désormais ma glace favorite de la marque. Un pur délice !
380¥ le petit pot

Amezaiku

Ce sont des bonbons sculptés. Tout un art.
On en trouve facilement dans les festivals ou sur les marchés.
Les prix varient en fonction de l’artisan et du lieu mais les prix démarrent à 70¥

Amezaiku - Bonbons sculptés japonais

Kinakomochi

Ce sont des petits morceaux de gâteaux de riz recouverts de poudre de soja sucrée.
Personnellement, j’adore mais cette sucrerie n’a pas fait l’unanimité dans mon entourage 🙁
760¥

Les barbes à papa

Cela peut paraître étrange mais il y a des magasins spécialisés dans la barbe à papa.
Adieu le nuage unicolore sur un pic en bois et laissons place au multicolore et aux formes pyramidales.
1000¥

Rainbow Sweets Harajuku - Barbe à papa multicolore
Rainbow Sweets Harajuku – Barbe à papa multicolore

Les marques connues en Europe
mises au goût local

Si vous vous rendez dans certains supermarchés ayant un rayon de souvenirs, vous trouverez une quantité astronomique de Kit Kat aux goûts les plus étranges.
Entre Kit kat au matcha, au saké ou encore à la patate douce, le choix ne manque pas.
Un cadeau sympa pour faire une petite dégustation inattendue à son entourage ;).
400¥ la boîte

Boissons

Matcha

Le matcha est le thé par excellence au Japon. Chaud ou froid, il y en a pour tous les goûts et il se boit même en mangeant, mélangé à du thé vert.
D’ailleurs si vous avez l’opportunité, n’hésitez pas à participer à une cérémonie du thé.
Je n’ai pas acheté de thé préparé dans un café.
Une cérémonie du thé à Uji coûte 500¥.
Un paquet de thé matcha mélangé à du thé vert coûte 1450¥ pour 70 sachets de 5 grammes dans une maison de thé (Souvent Tax free).

Thé matcha traditionnel

Asahi

Bien évidemment, l’Asahi est bien connue même par chez nous, puisqu’on la trouve dans les restaurants Japonais et Chinois en France.
C’est une bière blonde, sans être trop gazeuse et rafraîchissante à souhait.
200¥ en magasin, 350¥ dans un restaurant.

Saké

Bien évidement, on ne parle pas du Japon sans parler du Saké.
Alcool de riz fermenté, qui se boit chaud ou froid, qui peut être crémeux voir aromatisé.
Je vous parlerai un peu plus tard des kazaridaru, ces barils décorés.
Les prix vont variés en fonction de la qualité, du type de saké…

Kirin Lemon

Cette boisson gazeuse artisanale au citron m’a ramené en enfance.
Rafraîchissante, au bon goût de citron et peu sucrée.
150¥

Boissons gazeuses en tout genre

Vous trouverez certaines boissons gazeuses aux marques célèbres uniquement disponible au Japon. Entre autre : le pepsi J-Cola, le Coca Cola à la pêche, ou encore le Coca Cola plus ayant un agent actif favorisant à réduire l’absorption des graisses…
Dans les goûts assez inhabituels : la limonade au goût glace vanille et melon (pas ma favorite).
160¥

Les ingrédients de la cuisine japonaise

Miso

La pâte de miso est une base dans la cuisine japonaise.
Elle est disponible en 3 couleurs qui sont données au fur et à mesure de la fermentation.
Le plus foncé, tournant vers le marron, est le plus fermenté. Souvent utilisé dans les soupes mais avec un goût très prononcé.
Celui un peu orangé, est le plus utilisé au Japon. Sa fermentation est intermédiaire et est utilisé dans la composition de nombreuses soupes.
Le jaune pâle est le moins fermenté et le plus sucré. Il est utilisé dans les pâtisseries ou des spécialités sucrées. Produit en quantité moindre, malgré sa fermentation courte, il est le plus cher des trois misos.
398¥ pour 750 grammes en magasin pour le miso le plus courant.

Katsuobushi

Ce sont des petits flocons de poissons séchés et fermentés.
Leur taille dépendant de leur utilisation. En soupe, les flocons seront plus grands que ceux utilisés en ingrédient supplémentaires tels que ceux utilisés sur les Takoyaki.
335¥ pour 150 grammes en magasin concernant les flocons de taille moyenne.

Dashi

Le dashi est une base de la cuisine japonaise et correspond un peu à nos bouillons dans nos plats mijotés.
Le Kombu dashi est le bouillon « initial », à base d’algues (Kombu, mais toute autre algues goûteuse fait l’affaire).
Afin d’obtenir le Ichiban dashi, qui est le bouillon le plus utilisé dans les soupes, on ajoute au Komby dashi des flocons de poissons séchés (Katsuobushi).
Il est possible d’acheter de la poudre de Dashi ou des granulés.
Pour avoir goûté un ramen avec les deux versions, je pars sans hésiter sur la méthode traditionnelle qui prend seulement 20 minutes à préparer et qu’il est possible de congeler.

Sakura

Comme vu plus haut, la fleur de Sakura est utilisé dans la cuisine japonaise mais c’est aussi un élément important de la culture japonaise.
En effet, lors d’événements très spécifiques tels que des mariages, la fleur de Sakura est parfois utilisée dans le thé. Au contact de l’eau chaude, la fleur s’ouvre et offre un petit goût subtil.
Elle peut également être finement coupée et mélanger à du riz, mise dans des friandises…
Pour être conservée, elles sont salées.
432¥ les 50 grammes

Fleurs de Sakura

Voila, je pense avoir fait le tour des spécialités que j’ai eu l’occasion de déguster. Il y en a tellement d’autres que j’ai grignotées sur des stands sans même savoir ce que je goûtais, dans des magasins spécialisés dans des herbes, des condiments…
Lors de votre prochain voyage au Japon, faîtes simplement votre choix 🙂
Et vous, quelle spécialité recommanderiez-vous ?

Petite française - mais pas SI petite - expatriée depuis 2011. Après le Royaume-Uni chez les Gallois et l'Allemagne chez les Schwab, c'est au tour du Canada chez les Québécois. Passionnée de voyage, d'expatriation, de culture, de cuisine et du DIY, j'aime partager et discuter autour de ces thèmes.

COMMENTAIRES

Écrire un commentaire