Simulation de séisme à Bosaikan, Ikebukuro

Simulation de Séisme - Bosaikan - Ikebukuro - Trick Or Trip

Nous ne sommes jamais à l’abri d’un accident, d’une catastrophe naturelle, d’un attentat… Il est donc important pour moi de savoir comment agir pour me protéger et protéger les personnes autour de moi. Je suis très intéressée par ce qui touche à la sécurité, et ce, depuis toute petite…
J’ai déjà mon brevet de secourisme, je sais utiliser un extincteur, je sais gérer de nombreuses blessures lors de randonnées… mais il y a une chose bien plus insolite qu’il me tardait de découvrir : expérimenter une simulation de séisme, découvrir les précautions à prendre et comment agir dans l’action.

La prévention au Japon

Lors de ma visite au Japon, j’ai été marquée par toutes les affiches et la communication en cas d’incidents. Du métro, au musée en passant par l’auberge, il y a de nombreuses affiches expliquant comment réagir en cas d’incendie ou de demande d’évacuation. Ces affiches sont également ludiques et très Kawaï, ce qui les rend compréhensibles par les plus jeunes.

Saga Japon – Mon itinéraire de 3 semaines au Japon

Plaque d'égout - incendie à Okayama - Trick Or Trip
Plaque d’égout – incendie à Okayama

Le plus intéressant est le nombre important de centres de quartiers de Tokyo qui fournissent gratuitement des formations aux habitants sur comment se protéger et protéger les autres en cas d’incident, les simulations d’évacuation d’école avec les enfants…
Un exemple bien connu en France : peu de personnes savent utiliser un extincteur. Le jour fatidique, il faut alors lire la documentation. Une perte de temps et une mise en danger. Au Japon, il est possible d’aller se former gratuitement à leur utilisation directement en centre.
Lors de ma présence dans ce centre, une vingtaine de personnes suivaient certaines formations durant leurs heures de travail, à la demande de leur employeur.
Pourtant, ces personnes n’étaient pas des préposés aux premiers secours dans leur société. Je dis chapeau bas !

Visite du centre de prévention des désastres : Bosaikan

Le programme

Direction le quartier d’Ikebukuro pour visiter le centre de prévention des désastres qui offre gratuitement un circuit de 4 activités : une vidéo informative sur les séismes passés au Japon dont celui de 2011 (sous-titré en anglais), un simulateur d’extinction d’un feu en utilisant un extincteur, un simulateur de fumée dont il faut quitter une pièce et un simulateur de séisme de magnitude 7.
Ce tour débute à 9h30, 13:00 et 15:00 et dure presque 2 heures. Pas besoin de réserver mais s’il n’y a plus de place, il faudra attendre la prochaine session.
Si vous ne voulez assister qu’à la simulation de séisme, il est possible de se présenter à la séance de 11:10 pour 30 minutes d’activité.

Il y a également des formations au premiers secours ainsi que des simulations pour les tout-petits, avec la possibilité de remplir de tampon un petit carnet qui présente toutes les activités qui ont été suivies.

N’hésitez pas à visiter le hall qui est un petit musée, mine d’informations pour découvrir comment aménager son logement pour se protéger et les réactions à avoir en cas de séisme.
Ayant déjà suivi une formation concernant les extincteurs et les extractions de pièces enfumées, je n’ai assister qu’à la simulation de séisme.

Plateforme de simulation de séisme - Bosaikan - Ikebukuro - Trick Or Trip
Plateforme de simulation de séisme – Bosaikan – Ikebukuro

La simulation de séisme

Durant la présentation, les explications sont en japonais, mais même si vous ne le parlez pas, elles sont assez faciles à comprendre grâce aux gestes et aux vidéos.
Le film, partiellement sous-titré anglais, retrace la sombre journée du 11 mars 2011, date du séisme enregistré sur la côte pacifique du Tohoku, séisme le plus puissant et le plus meurtrier du Japon.
Ce séisme de magnitude 9 a engendré un tsunami, qui a lui-même généré un accident nucléaire de niveau 7 à Fukushima.
Même si les secousses étaient intenses, les 19.000 morts enregistrés et les plus gros dégâts matériels sont principalement dus au tsunami.
D’autres vidéos plus courtes vous montreront les gestes à effectuer pour sécuriser votre logement et pour vous protéger lors de tremblements de terre.

Un petit questionnaire concernant votre état de santé sera effectué avant la simulation. Problème cardiaque, problèmes au niveau de la nuque, des cervicales…
Si tout est bon, vous allez pouvoir monter dans la bête.

Sur le simulateur, une table, quelques chaises et un coussin posé sur chacune. Une video sur la toile de fond qui retrace de manière aléatoire un des plus grands séismes du Japon.
Alors que vous êtes assis autour de cette table, les secousses commencent, il faut alors se protéger. On quitte les chaises, on se glisse sous la table.
Bon sang ! ça secoue ! Malgré le coussin sur la tête et le maintien du pied de table pour ne pas être ballotté dans tous les coins, les chocs se succèdent tout de même. Cela a beau ne durer que quelques secondes, la simulation d’un séisme de magnitude 7, c’est puissant et je ne peux m’empêcher d’imaginer comment des personnes peuvent être psychologiquement impactées lorsqu’un séisme de la sorte se produit.

Conclusion

Si vous avez du temps sur Tokyo et que vous voulez expérimenter la sensation d’un tremblement de terre ou découvrir des gestes de survie, alors le Bosaikan est fait pour vous. Une très bonne alternative aux salles d’arcades et aux musées lors d’une journée pluvieuse.

Bosaikan
IKEBUKURO Life Safety Learning Center / Tokyo Fire Department
池袋防災館
2-37-8 Nishi-Ikebukuro
Ikebukuro Fire Department
Toshima-ku
171-0021

De 9h à 17h (dernière entrée à 16h15)
Fermé le mardi, le troisième mercredi du mois (et le jour suivant si fête nationale) et du 28 décembre au 4 janvier.
Gratuit
À 5 minutes de marche de la Station JR Ikebukuro. Prendre la sortie West ou Metropolitan.

Liens
Informations sur cette visite
Guides pour se préparer contre les catastrophes au Japon

Petite française - mais pas SI petite - expatriée depuis 2011. Après le Royaume-Uni chez les Gallois et l'Allemagne chez les Schwab, c'est au tour du Canada chez les Québécois. Passionnée de voyage, d'expatriation, de culture, de cuisine et du DIY, j'aime partager et discuter autour de ces thèmes.

COMMENTAIRES

Écrire un commentaire