Les transports en Egypte

Après avoir parlé du sujet sécurité au pays des pharaons pour nous demoiselles, j’ai décidé de vous parler un peu des moyens de transports en Egypte.
On entend beaucoup de choses sur les touristes et les transports égyptiens. Entre transports réservés, interdiction de prendre des bus locaux etc, qu’en est il vraiment ?

Les Taxis

Taxi à la volée

Comme dans tout pays, les taxis sont souvent source d’arnaque et énervement. Il va falloir faire preuve de patience avec votre chauffeur.
Pour éviter tout conflit
– Demandez à activer le taximètre
– Fixez un prix avant de monter dans le véhicule

Idées de prix
Aéroport du Caire vers centre ville – 50 EGP
Aéroport Aswan vers centre ville – 50 EGP
Gare des bus Dahab vers centre ville – 10 EGP

Taxi à la journée

Il est possible de louer un taxi avec chauffeur à la journée ou pour des tours privés spécifiques.
Je vous conseil de vous renseigner directement à l’hôtel qui négociera pour vous et dont les prix seront plus que raisonnables.
Par contre, ces chauffeurs ont tendance à vous amener et vous arrêter dans des pièges à touristes ou des magasins. S’il vous le propose, refusez poliment.

Idées de prix
Tour d’Aswan : Temple de Philae, High Dam, l’obélisque inachevé – 150 EGP

Symbole des stations de Métro au Caire
Symbole des stations de Métro au Caire

Le métro

C’est bien le moyen le plus simple pour visiter le Caire si vous résidez dans les 20 minutes à pied d’une bouche de métro.
C’est également le moins stressant car pas besoin de négocier sa course avec un chauffeur qui tentera de gonfler incroyablement les prix.
Un ticket est valide sans interruption dans le même sens, peu importe la durée du voyage, même s’il y a changement de ligne – 1 EGP.
A acheter dans les guichets directement. Vous ne pouvez pas les rater, c’est indiquer TICKET en grand.

Si vous voulez obtenir de la petite monnaie et couper vos billets, c’est le bon plan.

ATTENTION Il y a des détecteurs dans les arrêts de métro. Ne vous étonnez pas que l’on vous demande d’ouvrir votre sac. Même si c’est très rare et que la sécurité n’est pas si élevée.
Pour rappel, les filles, utilisez de préférence les wagons réservés aux femmes.

Minibus en Egypte
Minibus en Egypte

Les bus

Normalement, les bus de ville et minibus ne peuvent être utilisés par les touristes.

Les bus en ville

J’avoue ne pas les avoir utilisés. Je ne vais donc pas pouvoir vous donner plus d’informations sur ces derniers.
Le seul point étant qu’ils sont le plus souvent pleins à craquer, les gens sautent pour monter ou descendre et que je n’ai rien compris à l’affichage 😉
N’en n’ayant pas eu besoin, je ne me suis pas attardée sur ce point.

Les minibus

Là, je parle en connaissance de cause.
Les minibus sont principalement disponibles sur les grands boulevards et permettent de relier les points les plus importants sur ce dernier.
Je l’ai utilisé au retour des pyramides de Gizeh vers la station de métro Giza.

Monter dans un minibus
Il n’y a pas d’arrêts à proprement parler. Il faut faire signe au minibus qui ralentit mais ne s’arrête pas vraiment.
Lui crier le nom de votre destination. Dans mon cas « Giza » mais n’étant pas certaine, j’ai également utilisé « Métro ».
S’il vous fait signe de monter, alors sauter dans le véhicule, sinon, tenter votre chance avec le prochain.
Payez le chauffeur en lui tendant la monnaie entre les deux sièges avant.
Il vous préviendra au moment d’atteindre l’arrêt et ralentira pour vous laisser descendre du véhicule.
La course entre les pyramides et l’arrêt de métro Giza est de 3 EGP.

Les bus longue distance

Les principales stations au Caire
Almaza à Heliopolis
Cairo Gateway à El-Torgoman
ATTENTION Pensez à toujours avoir sur vous votre passeport et votre billet de bus. Les barrages sont fréquents et un contrôle d’identité est effectué à chaque fois.

Les horaires
J’ai récupéré quelques horaires pour le Sinaï en Avril 2016. Les horaires changement souvent, il est préférable de vous renseigner à votre arrivée mais cela vous donnera un autre d’idée.

Le Caire – Dahab
08:00, 13:00, 08:00, 22:00, 24:00
Dahab – Le Caire
09:00, 12:30, 15:00, 19:30, 22:00
J’ai personnellement utilisé pour l’A/R la société East Delta – 110 EGP par trajet.

Dahab – Taba via Nuweiba
10:30

Dahab – Sharm El Sheikh
08:00, 09:00, 10:00, 10:30, 12:30, 15:00, 16:00, 17:30, 20:30, 22:00, 22:30
Sharm El Sheikh – Dahab
7:00, 8:00, 9:00, 14:30, 17:00, 20:30, 22:00, 00:30

Dahab – Luxor
16:00

Sharm – Le Caire
7:30, 15:00, 23:00
100 EGP

Pour avoir quelques informations concernant les différentes possibilités afin de planifier un peu mon voyage, je me suis aidée des sites suivants :
Ask Aladdin
Alternative Egypt
ATTENTION Ces derniers ne sont pas certains à 100% car les horaires changent souvent mais cela vous donne déjà un ordre d’idée.
Il y a depuis un nouveau site qui permet également de réserver en ligne mais ne propose pas toutes les lignes.
Go Bus

Acheter les billets
Le plus simple est de vous rendre directement en station ou de voir avec votre hotel pour qu’ils effectuent la réservation.
Le plus souvent ces demandes sont gratuites.
Les places étant restreintes, pour voyager en bus de nuit, il est conseillé d’acheter vos billets au plus tard la veille.

Prendre place
Les places dans le bus sont attitrées. Le document étant en arabe, je n’avais pas remarqué cette information.

Billet de bus égyptien
Billet de bus égyptien

Deuxième ligne. A gauche l’heure du bus (attention ici 22:01 et non pas 10:01), à droite la date du départ.
Troisième ligne à gauche, le numéro du siège. Attention, dans le bus ces derniers ne sont pas indiqués en chiffres mais en lettrines.
Quatrième ligne à gauche, le coût du billet.

Felouque au coucher de soleil sur le Nil à Aswan
Felouque au coucher de soleil sur le Nil à Aswan

Le bateau

Les croisières

Il y a de nombreuses croisières sur Le Nil. J’en ai testé une d’Aswan à Luxor. De nombreux arrêts entre temples et villes et un peu de repos.
Trois nuits, repas inclus – 1600 EGP. Les entrées aux excursions n’étant pas incluses.

Les bateaux moteurs

Sur le Nil, dans les principales villes, il est possible de louer les services d’un bâteau à moteur pour rejoindre différentes petites îles.
Personnellement, je n’en ai pas fait. Trop de monde, moteur trop bruyant, absolument pas écologique.
Comptez 30-40 EGP l’heure

Les felouques

Ca a été mon mode de transport favoris. Grand bateau à voile qui avance au gré du vent, typique d’Egypte. Pas un bruit, écologique et tellement paisible.
Il est possible de louer les services pour quelques heures voir plusieurs journées pour remonter le Nil.
Demandez à voir le permis du navigateur pour les trajets de plusieurs jours pour éviter lors d’un contrôle de rester bloqué à quai.
A Aswan, au coucher de soleil, c’était juste magique.
Comptez 30-40 EGP l’heure

Les navettes

Pour relier différentes îles, des bateaux navettes existent pour les locaux. Il est possible de les utiliser moyennant un petit supplément.
1 EGP pour les locaux, comptez 2 EGP pour les touristes.
Mesdemoiselles, vous aurez à vous placer à l’avant du bateau.

Station de Giza, Le Caire
Station de Giza, Le Caire

Le train

En Egypte, il vous sera impossible de prendre un train dans un wagon qui n’est pas réservé aux touristes.
Vous aurez le choix entre première et seconde classe ainsi que des waggons lits.
Un aller Le Caire – Luxor en seconde classe vous coûtera environ 150 EGP, un wagon couchette 850 EGP.
Les places sont très restreintes. Il m’a été impossible d’avoir un billet retour le jour même en première et seconde classe et j’ai dû acheter un billet couchette pour Luxor vers Le Caire.

Dans les airs au dessus du Caire
Dans les airs au dessus du Caire

L’avion

En interne, vous n’aurez pas le choix, Egyptair est la seule compagnie proposant des vols internes.
Il y a deux postes de sécurité. Le premier est pour valider votre identité. Les liquides peuvent passer.
Par contre n’achetez pas de bouteille entre ce point et votre embarquement. Un second contrôle est nécessaire juste avant l’embarquement et vos bouteilles vous seront alors réquisitionnées.

Chameau en Egypte au pied des pyramides de Gizeh
Chameau en Egypte au pied des pyramides de Gizeh

Les transports alternatifs

Il y a quelques modes de transports alternatifs entre des petits véhicules motorisés, chevaux et calèches.
Evidemment, il y a également l’option chameau pour certaines zones touristiques ou encore petites villes – 60 EGP l’heure.

J’espère que toutes ces informations vous aideront dans les préparatifs de votre séjour en Egypte.
Bon voyage 🙂
 
D’autres conseils à ajouter ?
De mauvaises surprises dans les transports publics?

2 réponses sur “Les transports en Egypte”

  1. Salut ! J’aurais aimé savoir si tu as pris un vol interne pour te rendre ou quitter Aswan? J’aimerais faire le parcours classique depuis le Caire jusqu’à Aswan avec croisière sur le Nil, mais pour reprendre l’avion soit au Caire soit à Louxor, je suis obligée de revenir sur mes pas, et je vois pas trop d’alternatives entre le train et l’avion, que me conseilles-tu ?
    Ensuite, la croisière sur le Nil tu l’as faite en felouque ou c’était un bateau avec des cabines?
    Et enfin, est-il facile de rencontrer d’autres voyageurs ? Je trouve qu’il n’y a pas beaucoup d’informations sur le pays et la chute du nombre de visiteurs me fait un peu peur (j’y voyagerais seule et j’aime bien rencontrer des gens en voyage!)
    Désolée pour ce long commentaire !
    En tout cas merci pour cet article très complet !

    1. Salut Manoli, Merci et de rien 🙂

      J’ai fait Le Caire -> Aswan en avion avec Egyptair. Plusieurs vols sur la journée et prix raisonnables.
      A partir d’Aswan, il y a la possibilité de faire des croisières soit jusqu’à Luxor, soit de continuer jusqu’au Caire.
      Jusqu’à Luxor il y a la possibilité des felouques, pas certaine que ce soit possible jusqu’au Caire mais attention, si manque de vent, cela peut devenir très long. A voir si ton timing est serré. Par contre attention, demande à voir la licence de ton chauffeur, sinon tu n’iras pas loin.
      Personnellement, j’ai fait une croisière de trois jours, en cabine, d’Aswan à Luxor. Je suis restée sur Luxor et ensuite j’ai pris un train de nuit pour remonter sur Le Caire.

      Je pense que je me suis rapprochée bien plus facilement des locaux que des voyageurs.
      Que ce soit sur Aswan, Dahab et Luxor, il m’a tellement été plus simple de parler avec des locaux de tous les ages avec des personnalités si adorable et un cœur énorme ! L’Egypte reste pour le moment ma meilleure expérience humaine donc… Au Caire, j’avais un ami sur place et pareil il m’a fait rencontré des Egyptiens trop géniaux !
      Sinon niveau voyageurs, il y a beaucoup plus d’hôtels que d’auberges, donc pas forcément la même possibilité de faire des rencontres entre voyageurs. Pourtant, lors de visites comme Abu Simbel, je suis certaine, tu vas rencontrer des personnes pour passer la journée. Dahab, grâce à la plongée, j’ai passé plusieurs jours avec un jeune hollandais. Luxor, eh bien, j’étais tellement émerveillée que j’ai voulu profiter seule du spectacle tellement j’étais subjuguée !
      Le tourisme n’est pas énorme, il n’est donc pas si simple de faire des rencontres de voyageurs mais d’un autre côté, cela m’a permis de voir le voyage autrement en me permettant de me tourner encore beaucoup plus vers les locaux. Ne t’inquiètes pas, tu rencontreras toujours quelqu’un avec qui rire, même le vendeur d’eau du coin, qui à force de te voir plusieurs fois par jours après plusieurs jours, commencera a discuter avec toi 🙂
      Fonce, l’Egypte, c’est un pays extraordinaire !

      J’espère t’avoir aidé, au besoin, n’hésite pas.

Laisser un commentaire